Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : La Marianne de Cheffer
  • La Marianne de Cheffer
  • : La Marianne de Cheffer
  • Contact

DERNIERE MISE EN PAGE

   IMG

15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 08:24

 Le 14 Janvier 2011:

 12

 

Je commence cette année 2011 par une pièce que je viens de rentrer. Ce bloc de 50 sans gomme avec piquage à cheval est déjà remarquable par cette variété, mais en plus ce fragment de bande sans fin pour la confection de carnets est d'une longueur suffisante pour laisser apparaître les différentes indications de ce tirage. Cerise sur le gâteau, le repère électronique présent toutes les 33 rangées est aussi sur le bloc. Un défaut d'impression sur la rangée du bas vient compléter mon bonheur, d'avoir pu acquérir cette pièce exceptionnelle.

Je rajoute à cette présentation, les explications avisées de Daniel, notre "Papy" de l'ITVF.

 

 

Bien jolie pièce que vous montrez. Cette demi-bande est issue d’une bobine pour la confection des carnets, imprimée à Paris sur la TD6-3. Demi-bande puisque la TD6 imprimait les deux bandes avec le même numéro de feuille situé au même niveau, cette bande étant refendue pour obtenir deux bobines. Ces deux bobines étaient placées sur la confectionneuse et étaient déroulées simultanément superposées avec le même numéro à l’intérieur du carnet. Lors de la confection des carnets, quand le nombre de feuilles fautées signalées était trop important, les deux bobines, donc avec 5 timbres en largeur, étaient déroulées à la main jusqu’à obtenir à nouveau des feuilles bonnes pour faire redémarrer la confectionneuse. Par principe, les deux bandes de feuilles fautées étaient toujours découpées juste à l’avant du numéro, et enroulées sur la main jusqu’à obtenir des bobineaux plus ou moins gros, et ces bobineaux mis dans une caisse avec les carnets fautés à la confection.

Lors du contrôle quantitatif par les vérificatrices, ces bobineaux étaient découpés à la main, toujours à l’avant du numéro, pour en faire des demi-feuilles plus faciles à comptabiliser pour retrouver en fin de confection des carnets, le nombre exact de timbres correspondant au nombre de feuilles imprimées par la TD6, en comptant le nombre de carnets bons, l’indice de collationnement permettant de voir s’il n’en manquait pas dans les paquets de 50 carnets mis sous élastique, et en additionnant les fautés pour en obtenir le total exact. Tous les timbres fautés devant être détruits, la pièce que vous montrez n’a pu être vendue par un bureau de poste, elle a dû « tomber » du sac, et être mise sur le marché philatélique pour votre plus grand plaisir.

Daniel

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires