Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : La Marianne de Cheffer
  • La Marianne de Cheffer
  • : La Marianne de Cheffer
  • Contact

DERNIERE MISE EN PAGE

   IMG

20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 18:32

 

 

Ministre des Postes et Télécommunications depuis le  06 Avril 1967, M Yves Guéna décida le remplacement du timbre d'usage courant et son choix fut guidé vers la Marianne de Cheffer, dont le projet avait été refusé au concours de 1954.

Henry Cheffer décédé en 1957, c'est à Claude Durrens que fut confié le travail de gravure en taille-douce. Ce que nous savons moins, c'est qu'une consultation sur ce renouvellement de 1967, avait amené ce même graveur, à proposer une serie de dessins (11) conservés par le Musée de la Poste. Ces projets, sont à mes yeux, que pure beauté et je vous livre en lien, sous celle présentée avec la description analytique du Musée de la Poste, les dix autres dessins.  

 

 

M2-1536k.jpg

 

Description analytique :

Projet représentant le buste d'une jeune femme, de profil.

Durrens s'attarde d'abord sur la réalisation de la figure et sur celle de l'arrière-plan.

Le visage et les cheveux de la jeune fille, d'une part, sont réalisés au crayon à papier puis certains traits et

certains cheveux sont rehaussés au feutre noir. L'utilisation de cette technique mixte permet de souligner

les singularités physiques de cette jeune femme. Sa volonté de personnaliser ce visage est renforcée par le

traitement du fond de la planche. En effet, il divise son fond en deux parties: à gauche, il trace des lignes

horizontales régulières et symétriques; à droite, il réalise un fond quadrillé et hachuré. Cette réalisation qui

met en lumière les traits du visage de la jeune fille et qui souligne la courbe de ses cheveux offre un autre

moyen de souligner les particularités de ce physique.

Pour finir, Durrens s'attarde sur la coiffure de cette jeune fille. Pour cela, il réalise de longs cheveux plus ou

moins ondulés, avec des fourches qui tombent irrégulièrement dans le dos et sur les côtés.Ce traitement

donne à cette figure un aspect réaliste et naturel. Il dispose également un épis de blé, évoquant la

représentation de Cérès sous la IIème République, devant les cheveux de la femme. Cet épis se divise en

deux branchages qui renforcent le caractère naturel de la figure et semble orner la surface capillaire. De plus, deux feuilles de cet épis retombent sur les cheveux et l'épaule de la jeune femme, rapellant l'aspect
irrégulier de ses cheveux.
Cette animation des cheveux donne à cette figure un caractère naturel personnel qui renforce l'aspect
dynamique de la composition. Cette volonté réaliste est aussi très présente sur le timbre-poste.  

 


   

                                     M2-1536c M2-1536d.jpg M2-1536e.jpg M2-1536f.jpg M2-1536b.jpg  

 

                                     M2-1536i.jpg M2-1536j.jpg M2-1536l.jpg M2-1536g M2-1536h.jpg

   

Toutes ces dessins sont la propriété du Musée de la Poste

Partager cet article

Repost 0

commentaires